Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

DÉFORESTATION ET DÉSERTIFICATION

La déforestation massive vient surtout des polititiens corrompus et de la cupidité des multinationales à la démarche "coloniale", sans soucis écologique, considérant les forêts comme des réservoirs de marchandises. Le botaniste Francis Hallé éprouve un sentiment d'urgence, car la destruction des forêts primaires tropicales par les grandes multinationales est beaucoup plus rapide que l'effort pour sauver la forêt... La déforestation en Amazonie ou en Malaisie est un véritable carnage :

Amazonie

La forêt amazonienne se transforme en savane (depuis 2017, elle convre 20 % de sa surface).

Borneo

En Malaisie, c'es principalement pour cultiver des palmiers pour produire de l'huile de palme.

L'arbre est le meilleur allié de l'homme

L'arbre est nécessaire à la vie sur terre, il est le meilleur allié de l'homme. Sa matière ne vient pas seulement du sol, - de la terre et de l'eau-, mais aussi du ciel, - de l'air et de l'énergie solaire-. C'est de l'épuration atmosphérique gratuite. Il n'est pas besoin d'être écologiste pour comprendre le rôle éminament bienfaisant des arbres et de la forêt. Ils apportent l'oxygène dans l'air que nous respirons. L'ombre du feuillage est utile aux autres végétaux et aux organismes vivants, aux champignons, par exemple. Les forêts ont une influence sur le climat, elles freinent les vents, absorbent les excédents d'eau de pluie... et son sol peut servir de terreau fertile.
Une ville sans arbre est presque invivable, et pourtant les rues goudronnées, les grands parkings sans arbre ont envahi la ville, et les zones urbanisées s'étendent sur des terres agricoles !
Dans la campagne, l'asphate ou le macadam des routes découpe les champs et les prairies sans respect ce qui reste de la faune, laquelle a déjà disparu avec la chasse et les armes à feu.

L'eau n'est pas une marchandise

De même, la pollution des nappes phréatiques, des rivières, des fleuves, et de la mer est devenu un problème général qui est du à l'indusrie chimique et à l'exploitation agricole intensive des sols. Mais le commerce de l'eau en bouteille devrait rester un service public et non un commerce de sociétés privés ne respectant pas l'environnement. L'eau est un bien commun et non une marchandise !
L'agriculture moderne ne fonctionne qu'à force de subventions, elle dégrade les sols, et pollue. Les nitrates se retrouvent dans l'eau du robinet !
L'eau potable commence à manquer dans certains pays, et cela cause des guerres...
L'eau potable commence à être reconnue comme une richesse, on l'appelle même “l'or bleu”...
Lorsqu'il y a des grandes inondations, l'eau n'est plus potable, il faut la faire venir de loin à grand frais... Les plus riches la gaspillent, les plus pauvres en sont privés ; dans les déserts on ne peut pas vivre sans eau... il n'y a pas de vie sans eau, on le sait bien ! Mais l'eau potable risque de devenir très chère à l'avenir... car elle peut devenir très rare. Même pour se laver, il faut une eau de bonne qualité. Et il y a des régions entières où il n'y a pas de canalisations et de robinets d'eau pour les besoins quotidiens. Boire de l'eau polluée rend malade.... ce qui arrive avec l'exploitation du gaz de schiste par fragmentation.

Avec les sécheresses, la désertification, le déboisement, la déforestation, l'agriculture intensive et la monoculture, 80 % des sols sont d'ores et déjà dégradés, et cela va en empirant : on pense qu'en 2050 ce sera 90 %. Des famines sont à prévoir

Les pays industriels ont trop pollué l'environnement avec les produits chimiques, le nucléaire, les matières plastiques... Que va devenir l'espèce humaine quand la population mondiale dépassera neuf milliards d'individus ? C'est ce grave problème qui nous attend en 2050.

 
 
Une interface créée par :