Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide vide vide vide Réformes
     

Des paradis fiscaux

L'évasion fiscale à grande échelle

Les petits pays qui n'ont pas d'armée, pas de tribunaux et peu de police, pas de grosse administration, bref pas de grosses dépenses, offrent une aubaine aux entreprises et surtout aux banques et compagnies d'assurances, car la fiscalité y est si légère qu'elles sont au paradis !

Le phénomène des paradis fiscaux qui profite aux banques et aux multinationales pèse dans le déficit de l'Etat à hauteur de 20 % du budget, soit environ ce qui correspond à l'impôt sur le revenu (annuellement, 74 milliards de pertes fiscales pour la France). Tous les État lourdement armés pourraient s'attaquer à ces paradis fiscaux, mais nos gouvernements ne le font pas. Pourquoi ?
- Parce que nos dirigeants sont liés à ce système et qu'ils en profitent, eux aussi... ce sont leurs banques et les entreprises qui les ont aidé à se hisser au pouvoir et qui les tiennent sous leur houlette.

L'évasion fiscale, c'est aussi les délocalisation des industries et des grosses entreprises vers les pays où les charges sociales sont au minima. Les taxes aux frontières ayant disparu avec la mondialisation libérale, il faut le dire, c'est un atout pour ces patrons de délocaliser dans les pays sans couverture sociale des salariés.

Dans les nombreux paradis fiscaux, 50 % des flux financiers mondiaux transitent allègrement. Pour n'en citer que quelques uns, la City de Londres, Jersey, les îles Caïman, le Luxembourg, Monaco, l'Andorre, le Liechtenstein, Panama, Hong Kong, Shangaï, et même la Suisse (quoique de moins en moins en Suisse). DFes sociétés écrans qui servent de paravent, en relation avec des avocats d'affaire et des banques d'affaire pour de la fraude fiscale à grande échelle, et du blancissement d'argent sale, non déclaré...
Le pouvoir est dans la boue, il s'appuie sur les finances et la force armée pour se perpétuer, et le bon peuple doit supporter cela combien de temps encore ?
Après les fanfaronnades de Nicolas Sarkozy sur la « mort des paradis fiscaux », et surtout après l’affaire Cahuzac, les citoyens attendaient des mesures fortes montrant que la France passait enfin à l’acte. Mais les annonces de François Hollande pour « éradiquer les paradis fiscaux » sont soit des effets d’annonce sans conséquences, soit des mesures qui dépendent de futures négociations européennes à l’issue incertaine et peut-être lointaine. Pourtant, le seul moyen pour le gouvernement de garder quelque crédit est de prendre de vraies mesures : supprimer le “verroux de Bercy”. Les contribuables ne font que rembourser les intérêts de la dette publique du trésor public qui est un gouffre béant d'une faillite générale et l'on en devine la fin désastreuse.
La mobilisation citoyenne est plus que jamais nécessaire pour imposer des mesures vigoureuses et immédiates, afin que la France entraîne l’Europe dans l’action. Signez la pétition
Faire signer la pétition par 100 000 personnes d'ici l'été est un objectif réalisable !
En complément de la version Internet, la pétition est désormais disponible en format papier. Nous invitons à la faire signer largement autour de vous. Signez la pétition ici !

barre

Les paradis bancaires & fiscaux, trous noirs de la finance mondiale. Mais, après le G8, quand on s'est mis à les classer dans des listes, une noire, une grise, Nicolas Sarkozy a dit que les paradis fiscaux n'étaient plus un problème... Du bluff ! En fait, il a fait retirer de la liste des paradis fiscaux le Panama ! Justement c'est là que sont situés les sociétés-écran des montages financiers de ces avocats d'affaires dont Claude & Sarkozy pour la fraude fiscale de Balkany et consors....

Après les discours de Nicolas Sarkozy sur les paradis fiscaux, on voit bien que rien n'a changé, il a même retiré de la liste des paradis fiscaux le Panama ! Nicolas Sarkozy est un avocat d'affaire (Claude & Associés) impliqué dans des montages financiers de fraude fiscale, en particulier avec l'affaire Balkany... et peut-être aussi l'affaire J. Cahuzac. (Panama papers)
Les mensonges de SARKOZY sur les paradis fiscaux (vidéo de 30 sec.)

 
 
Une interface créée par :