Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

La France a effectué un test de missile M51
en violation de ses engagements internationaux !

Le 1er décembre au matin, la France a procédé au dernier tir d'essai (mais cette fois, en conditions réelles) de son nouveau missile nucléaire d'attaque M 51, prévu pour entrer en service courant 2010.
Le Mouvement de la Paix invite les citoyens à protester auprès de l’Élysée et de leur préfecture.
Après la mise en service du nouveau missile nucléaire air-sol ASMP-A en octobre, ce sera tout l'arsenal nucléaire français qui aura été modernisé en violation flagrante du Traité de non-prolifération.
« Ce tir constitue une violation manifeste de l’article 6 (note) du T.N.P. ratifié tardivement en 1992 par la France » déclare Pierre Villard co-président du Mouvement de la Paix, présent à Biscarosse le premier jour des inspections citoyennes comme porte parole du Collectif «Non au missile M51 ».

Le missile M51 est un missile d’attaque destiné à équiper les 4 sous-marins de 3 batteries de 16 missiles chacun, soit 192 exemplaires. La capacité de portée du missile est grandement augmentée pour pouvoir atteindre les 10 000 km.

« Nous sommes loin d’une défense du territoire mais bel et bien dans une stratégie d’attaque en contradiction avec tous les concepts de dissuasion » indique Pierre Villard.

D’après nos informations, il semblerait que de nouveaux inspecteurs citoyens étaient présents sur le site au moment du tir. Ce serait donc malgré une présence humaine connue que le tir a été effectué.

L'an dernier, un test de missile M51, empêché par la présence d’inspecteurs citoyens, a quand même eu lieu jeudi 21 juin 2007. Le nouveau ministre de la Défense s’en est félicité avant même que le missile ne soit arrivé à sa destination supposée au large de la Guyane. Le Mouvement de la Paix invite le gouvernement à suspendre immédiatement le programme de missiles M51 et à prendre l'initiative pour que s'engage un processus international de désarmement nucléaire. La crédibilité internationale de la France serait accrue si elle appliquait pour elle même ce qu'elle exige d'autres États "

A l’heure où de nombreux acteurs sociaux réclament des moyens «Les 15 milliards d’euros du programme M51 peuvent être disponibles immédiatement pour une vraie politique de désarmement, la satisfaction des besoins sociaux et l'aide au développement » indique Pierre Villard.

Le Mouvement de la Paix, qui a lancé depuis plusieurs mois une consultation nationale par votation citoyenne sur les armes nucléaires et les dépenses militaires, invite les citoyens à s'opposer massivement à ce programme de modernisation des armes nucléaires françaises. « Nous invitons les citoyens à protester auprès de l’Élysée et de leur préfecture » conclue Pierre Villard.

Les déchets nucléaires sont radioactifs des centaines de milliers d'années, voire plus pour le plutonium. Dans le domaine du nucléaire, qu'on ne maitrise pas suffisament, surtout à cause des nombreuses ogives nucléaires et missiles fabriqués soit disant pour la "dissuasion", il reste un problème crucial et finalement insoluble : la gestion des déchets.

LES ATOLLS DE MURUROA ET DE FANGATAUFA CONSTITUENT DES SITES DE STOCKAGE DE DÉCHETS RADIOACTIFS D'ORIGINE MILITAIRE.

« A partir du moment où l'on considère que les atolls de Mururoa et de Fangataufa constituent désormais des sites de stockage définitif de déchets radioactifs sans utilité militaire, ils devront être gérés et surveillés sans cesse par la police.»

LES DEUX ATOLLS DEVRONT RESTER INHABITÉS À TOUT JAMAIS ET ÉTROITEMENT SURVEILLÉS. VOILA COMMENT ILS ONT TRANSFORMÉ LA VIE ET LA NATURE EN ENFER.

Note.
"Chacune des parties au traité s’engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire, et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle strict et efficace." (retour)

 
 
Une interface créée par :