Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

La coalition au banc des accusés

Réuni à Istanbul les 23-27 juin 2005, le WTI a fermement condamné la coalition des forces armées stationnées en Irak sous commandement américain.

Le Tribunal mondial sur l'Irak, fondé par des ONG opposées à la guerre en Irak et à l'occupation de ce pays, a symboliquement condamné, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les autres forces de la coalition. Au terme de trois jours d'ultimes auditions, le tribunal a recommandé une enquête exhaustive sur les responsables des crimes d'agression et contre l'Humanité en Irak, en commençant par le président américain George W Bush, le Premier ministre britannique Tony Blair et tous les responsables gouvernementaux de la coalition fililitaire. Le jugement a également demandé un retrait immédiat et inconditionnel de toutes les forces de la coalition déployées en Irak.

WTI

Fondé en 2003, ce tribunal regroupe près de 200 ONG, dont Greenpeace, l'association américaine d'anciens combattants au Vietnam, Anciens combattants pour la paix, l'organisation altermondialiste européenne Attac et des intellectuels.

La promesse d'un monde plus sûr sonne creux.

La guerre en Irak, présentée comme partie intégrante de la guerre à la terreur, a contribué à faire de ce pays l’épicentre du terrorisme. Elle a donné un énorme coup d’accélérateur au terrorisme, au lieu de le diminuer – ce qui était la raison officielle de l’entrée en guerre. Au vu du très grand nombre d’attaques nationales en Irak et des victimes mortelles qu'elles provoquent, on voit que c'est le chaos que les USA ont installé par les armes.

«La guerre contre le terrorisme est inopérante. Pourtant les gouvernements refusent de s'interroger sur l'efficacité de leur action contre le terrorisme, s'entêtant à appliquer des stratégies manifestement inopérantes, mais si commodes sur le plan politique.» (Rapport d'Amnesty International)

Amnesty international a sévèrement critiqué «un nouvel ordre mondial plein de dangers, dénonçant notamment l'attitude des Etats-Unis. « On est en train de mettre en place une nouvelle politique qui utilise la rhétorique de la liberlé et de la justice pour faire régner la peur et l'insécurité », a accusé Irene Khan, secrétaire générale d'Amnesty, organisation de défense des droits humains basée à Londres, en évoquant la guerre menée contre le terrorisme.
«Et certains cherchent, avec un cynisme parfait, à imposer une nouvelle définition, édulcorée, de la torture», afin de pouvoir s'affranchir de l'interdiction totale visant actuellement cette technique d'intérrogatoire, a-t-elle souligné, visant directement Washington.
«Un énorme fossé sépare les discours de la réalité », a accusé Amnesty, dans son rapport de 308 pages qui détaille les violations des droits de l'Homme dans 131 pays.

Torture

L'ONG a ainsi souligné comment les autorités américaines se drapent dans les idéaux de « justice et de liberté » alors que dans le même temps plusieurs de ses soldats ont été accusés de torture et de mauvais traitements, que ce soit dans la prison irakienne d'Abou Ghraib ou à Guantanamo (Cuba). Le tout sans «enquête approfondie et indépendante ».« Quand le pays le plus puissant de la planète foule aux pieds la primauté de la loi et les droits humains, il autorise les autres à enfreindre les règles sans vergogne, a accusé Irene Khan, qualifiant la base américaine à Cuba de goulag de notre époque.»

Mais on n'a pas d'information sur l'enfer qui règne dans le camp US de Guantanamo à Cuba, la prison de Bagram en Afghanistan, la prison d'Abou Ghraib en Irak, les prisons secrètes israéliennes, les prisons de type F en Turquie, les Control Units aux Etats-Unis, les camps de détention secrets de la CIA en Europe, les Stammheim en Allemagne, les QI en France, les FIES en Espagne, les centres de détention illégaux au Maroc, les « Leuka Kelia » en Grèce, les « prisons tombeaux » de la base navale de Callao au Pérou... et la "guerre contre le terrorisme" n'est qu'un prétexte à la criminalisation de la lutte sociale et à la violation du droit international par le Pouvoir Secret du Monde.

 

De quel droit les Forces Armées U.S. ont-elles bombardé l'Irak ?

- La coalition des forces armées est fermement accusée par le WTI, Tribunal contre la guerre en Irak, d'avoir mené une guerre agressive en bafouant le droit international pour des buts inavouables.

- John Pilger : "Depuis la mi-décembre 1998, les bombardements aériens ont largué 78 tonnes de bombes sur les infrastructures iraqiennes ; ceci ajouté aux 2.5 tonnes entre Avril 1991 et mi-décembre 1998... et jusqu'à la mort de centaines d'Iraqiens."
http://www.smh.com.au/news/0006/22/features/features03.html

- Sanctions meurtrières contre l'IRAQ : Devant la Maison du Commons Foreign Affairs Select Committee, l'agence internationale d'information a rapporté que 1.8 million de gens ont été déplacés, qu'en Iraq l'électricité, l'eau, le textile, les communications, la santé, l'agriculture et l'infrastructure industrielle ont été "substantiellement détruites", produisant les "conditions pour la famine et les épidémies".
http://www.scn.org/ccpi/ (Les citoyens US qui se sentent concernés par le sort des Irakiens)

- Les faux kamikazes irakiens. Dans un récent reportage filmé, un irakien a été arrêté avec une ceinture d'explosifs mais ce berger a affirmé avoir été enlevé par un commando armé et amené de force sur les lieux. Ce sont sans doute les forces armées US qui sont à l'origine de nombreux attentats pour provoquer la guerre civile pendant que les compagnies pétrolières s'emparent des puits de pétrole iraquiens. Ce sont elles qui contrôlent tout, qui fournissent les armes et forment les "policiers" iraquiens. Un véritable génocide !

- De plus en plus de répression au "pays de la liberté" !
http://www.prisonlegalnews.org http://www.famm.org/sommaire.htm (Families against mandatory minimums) L'industrie de l'emprisonnement aux USA : un véritable Goulag !

- Camp d'entrainement de l' US Army pour des gens peu recommandables :
http://www.soaw.org/ (School of Americas Watch)

Les escadrons de la mort US en Irak , Steven Harris (www.michelcollon.info/)

Et ça veut faire la morale aux autres !

 
 
Une interface créée par :