Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

Sondages d'opinion

Les sondages sont faits pour manipuler l'opinion

Avec les premiers sondages qui vous désignent les meilleurs candidats avant même que les gens ne puissent se faire une opinion, la machination pour influencer l'opinion, déjà fortement influencée par la propagande médiatique de droite, est de faire voter autrement les opposants aux deux principaux partis ou les indécis, en leur suggèrant de "voter utile" (cela consiste à voter pour un des deux principaux candidats qui ont une chance d'être élus).

Oui, les sondages sont faux et manipulateurs ! Je vais vous le prouver.

- Les sondages n'ont aucune valeur car les échantillons de 1000 personnes qui ne sont pas choisies au hasard ne sont pas représentatifs de toute la population.
Echantillon « peau de chagrin » : une pratique internationale
- On vous les donne bien avant la campagne électorale, bien avant de connaitre tous les candidats, bien avant de savoir qui aura droit à finir la course à la Présidence.
- Pourquoi pensez-vous que les instituts de sondages existent ? Devinez qui les financent.
Les élus, qui ne veulent pas les changements souhaités par le peuple. Ils sont malins. Ils savent que la plupart des gens n'ont pas d'opinion et se décident au dernier moment. Alors ils vont vous faire voter l'opposé de ce que vous auriez voté sans sondages, et c'est par leur suggestion de "voter utile" que cela permet de conserver toujours les mêmes politiques, avec ceux des politiciens qui ont reçu le plus d'argent pour se faire élire. Sondages : faiseurs d'opinion
C'est un viol des consciences ... car "voter utile", c'est empêcher de nouveaux candidats d'être élus. Cela implique un rejet de tout ce qui peut venir des citoyens, des gens du peuple.

Comment le pouvoir anti-populaire obtient une légitimité populaire :

Avec les sondages d’opinion - qui ont été publiés avant même que les citoyens puissent en avoir une -, on a manipulé la grande masse des gens pour leur indiquer pour qui voter, et cela marche : les électeurs ont cru au vote "utile" - une idée ensuite suggérée par les médias et les candidats. C’est de la pure manipulation de l’opinion. Et tant que l’on n’interdira pas les sondages (qui sont très hypocritement interdits seulement à la veille du vote) on aura ce genre de résultat : dès le premier tour, les gens ne voteront plus pour un candidat qui défend leurs intérêts, mais pour le candidat le mieux placé pour le second tour, d'après les sondages, qui ont été faussés au départ, puisque les gens ne savaient pas pour qui voter. Au second tour, chacun se croit forcé de voter contre le pire des candidats... toujours en fonction des sondages qui désignent le candidat en liste qu'on met en avant pour vous influencer.

(Fin de la démonstration.)

Les sondages devraient être interdits parce qu'il est facile de leur donner une teinte politique, de favoriser un candidat et ainsi risquer de faire du tort à moins bien placés pour le second tour. D'ailleurs, s'ils sont interdits la dernière semaine avant les élections, c'est parce que l'on sait qu'ils ne sont plus utiles : les choix sont déjà faits !

Manipulation de l'opinion par les sondages et les sondages en ligne

La démocratie contre la démocratie

 
 
Une interface créée par :