Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

La cause des famines en progression dans le monde

En juin 2009, la FAO estimait que le cap du milliard d’individus souffrant de la faim avait été dépassé. L’humanité compte donc un milliard de personnes sous-alimentées, soit 1/6ième de la population mondiale, soit 15 %), un niveau sans précédent. La crise alimentaire mondiale et la famine ne sont pas dues au changement climatique ni aux terres cultivées pour les bioénergies comme on le dit, mais à des politiques militaristes absurdes et aux complexes militaro-industriels des grandes puissances qui reposent sur des armements extrêmement coûteux, abominablement meurtriers et destructeurs. Cela ne date pas d'hier. On veut nous faire croire que l'aide alimentaire est dispensée pour y remédier, mais c'est un leurre !

Premières victimes, les populations les plus pauvres évidemment, rurales et urbaines, contraintes d’opérer des choix drastiques dans leurs dépenses essentielles (alimentation, santé, éducation), plongeant ainsi un peu plus dans le cercle vicieux de la pauvreté. Tout le monde le reconnaît aujourd’hui, l’objectif du Millénaire pour le développement, qui visait à réduire de moitié entre 1990 et 2015 la proportion de personnes sous-alimentées dans le monde, est largement hors de portée. Ce «milliard d’en bas» (bottom billion) est-il donc condamné aux promesses sans lendemains ? Faut-il se résoudre à l’idée qu’il représente en majorité des citoyens du «tiers-monde», pris qu’ils sont dans des conflits ou des États défaillants, mis à l'écart du grand marché mondial ?

Répartition dans le monde

la faim progresse Dès sa création en 1945, la FAO avait mis en place un programme dont on pensait qu'il suffirait à éradiquer en cinq ans la faim dans le monde. Le rapport annuel sur l'insécurité alimentaire signalait en novembre 2005 que 852 millions de personnes dans le monde sont sous-alimentées. La famine atteint chaque année 6 millions d’enfants dans le monde. Une personne sur sept souffre de faim ou de malnutrition et une personne meurt de faim toutes les 4 secondes. Le manque d'eau potable est aussi dramatique. Environ 1,2 milliard de paysans n'ont pas accès à l'eau potable. Le militarisme de nos dirigeants, les industries d'armements et les guerres en sont la principale cause, et on voit parfois les vivres destinées aux miséreux qui sont confisquées par les milices armées. Un comble !

Ce rapport de la FAO sur l’état de l’insécurité alimentaire dans le monde interpelle les gouvernements : "Nous avons les moyens économiques et techniques pour mettre un terme à la faim, ce qui fait défaut, c'est une volonté politique plus forte pour se débarrasser de la faim à jamais", a lancé le directeur général de la FAO, Jacques Diouf (14 octobre 2009).
« Il est possible de libérer le monde de la faim... Si les gouvernements des pays riches cessaient leurs paroles hypocrites pour les transformer en actes positifs ; sachant qu'ils investissent plus de mille milliards de dollars par an pour la guerre alors qu'il suffirait du dixième des dépenses militaires pour éradiquer la faim dans le monde ! » C'est ce qu'a rappelé monsieur Jacques Diouf, directeur général de la FAO en cette Journée mondiale du refus de la misère (17 octobre 2009).

La folie militariste alliée aux industriels de l'armement a tout un arsenal d'armes de destruction massive qui nous menacent constament. Les dépenses militaires n'ont pas cessé d'augmenter depuis la dernière guerre : + 4,5 % par ans, en moyenne... Budget militaire français : 851 milliards d'euros en 2007, d'après l'Institut international pour la paix basé à Stockholm ! Le budget militaire global annuel (66 800 milliards de dollars en 2011) est le plus monstrueux des gaspillages en ces temps de famine en Afrique et en Asie, et nous y contribuons tous bien malgré nous. La propagande militariste a empoisonné l'esprit de tous les hommes politiques, lesquels n'osent pas contredire le pouvoir des armées et se mettent sous sa protection. Il faudrait refuser d'y contribuer, et nous comporter en hommes libres.

La seule solution pour être libérés de ce monstrueux lobby militaro-industriel :
user du droit à l'objection de conscience en refusant de contribuer au scandaleux budget militaire qui mène à la ruine et engendre des famines.
Objection fiscale = refus de l'impôt militaire

Désarmement et reconversion des industries d'armement

Sur 7 milliards d'habitants, environ 1,2 milliard de paysans n'ont pas accès à l'eau potable. Sans eau courante ni électricité, ils sont les déhérités du système oppressif et de la spoliation des ressources naturelles par les riches entreprises transnationales. Article de Michel Chossudovsky : La Famine Mondiale (avril 2008). Quand cela va-t-il cesser ? Ce n'est pas en commercialisant des organismes génétiquement manipulés (OGM) pour continuer à répandre des poisons agrochimiques (pesticides, défoliants et autres polluants chimiques de Monsanto) sur le sol qu'on résoudra les futurs problèmes de famine qui menacent les régions du tiers-monde déstabilisées par des "services secrets spéciaux" et par des trafiquants d'armes démoniaques.

 
 
Une interface créée par :