Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

 Terrorisme à la bombe H (suite)

  • Les armes nucléaires menacent toujours le monde. Les neuf pays possédant ensemble plus de 25.000 bombes nucléaires, ne respectent toujours pas les accords de désarmement. Les Etats-Unis, l’OTAN, la Russie,… ont clairement annoncé qu’ils n’hésiteraient pas à utiliser l’arme nucléaire en premier en cas de conflit et plusieurs autres pays cherchent à se doter de la Bombe.

  • Le cinisme, le mépris du peuple et le machiavélisme des dirigeants des pays impérialistes est tel qu'ils brandissent les armes de destruction massive, les armes nucléaires, et, avec une hypocrisie manifeste, ils refusent que l'Iran en fasse autant ; ils veulent rester les seuls à massacrer en masse !

Les citoyens souhaitent de plus en plus voir disparaître les armes nucléaires de l’OTAN. En 2010, une chance unique de désarmement nucléaire s'offrait au monde. Même Barak Obama prônait le désarmement nucléaire. Mais l’OTAN n'a pas changé son concept stratégique pour les dix prochaines années alors qu'il était primordial d’écarter l’utilisation des armes nucléaires. Ce qui paraissait être à portée de main n'a été qu'un rêve. La Conférence d’examen du Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires (TNP) rassemblant 187 pays au siège de l’ONU en 2010, à New York, a été un fiasco.

UNE JOURNEE EUROPEENNE D’ACTIONS NON-VIOLENTES CONTRE LES ARMES NUCLEAIRES AVAIT ETE ORGANISEE POUR « mettre fin à l’ère nucléaire ! »
Malgré les actions massives et non-violentes organisées sur des bases militaires européennes où sont entreposées des armes nucléaires de l’OTAN pour montrer notre refus des armes nucléaires et de l’inertie des autorités, les conclusions furent décevantes.

La « guerre contre le terrorisme » est une guerre contre les peuples !

A la faveur de la "guerre mondiale contre le terrorisme" déclarée par le Président G. W. Bush, suite à l'attentat emblématique du 11 septembre 2001 contre les deux tours du Centre d'affaires de Manhattam, des Etats d'Europe, dont la France, ont pris des mesures pour déployer sur les lieux publics des brigades de gendarmes et de militaires, tout en renforçant leurs législations répressives. L'accusation sans preuves d'un Ben laden et de son groupe Al Quaida n'était-elle pas inventée pour justifier une intervention militaire en Afghanistan ?
Le goupe «Al-Qaïda» n’existe pas en tant qu’organisation, et l’on a tort de donner un nom générique à une constellation d’individus et de groupuscules autonomes. Le terrorisme est une « invention » des États-Unis et de l’Arabie saoudite qui l’instrumentent et le financent. D'ailleurs, malgré une chasse à l'homme par toute une armée parait grotesque, on constate qu'il leur échappe !!!
D'autres centres d'affaires, ou abritant des institutions internationales, seraient-ils visés en Europe ? Craint-on de nouveaux attentats un peu partout en Europe ? Non, c'est sous la pression des USA que cette affaire se développe un peu partout, en bafouant les droits de l'homme.
Les USA se transforment en dictature !
Quelles sont les sources et les inspirations de la « guerre au terrorisme » mise en place par Washington ? A-t-elle commencé en 2001 après les attentats du 11 septembre ou bien était-elle en germe auparavant dans le parti néoconservateur américain? - c'est le livre de Samuel Huttinton !
Pour le politologue libanais Youssef Aschkar, la politique menée actuellement par les États-Unis au Proche-Orient n’est que l’application à plus grande échelle de ce qu’Israël pratique en Palestine depuis les années 90 : une guerre menée contre les peuples, déstructurant les sociétés pour mieux dominer ou éliminer des populations. M. Aschkar nous livre son point de vue sur le développement de cette stratégie, sur la menace immédiate qu’elle fait peser sur le Liban, la Syrie et l’Iran.

Les Etats-Unis envisagent l'éventualité de frappes nucléaires préventives

« Un nouveau projet de doctrine nucléaire américaine envisage l'éventualité d'effectuer des frappes nucléaires préventives contre des adversaires gouvernementaux ou non gouvernementaux afin de les dissuader d'utiliser des armes de destruction massive. » Le document, daté du 15 mars, a été rédigé par une commission du Pentagone chargée d'adapter les procédures en cours aux changements rapides survenus après les attentats du 11 septembre 2001. Avec la pespective d'imaginer des scénarios qui justifieraient la demande d'un accord présidentiel pour effectuer une frappe nucléaire... préventive !

Des frappes nucléaires préventives...

Ils pourraient intervenir, par exemple, «au cas où un adversaire utiliserait, ou compterait utiliser des armes de destruction massive contre les forces américaines ou alliées, ou bien contre des populations civiles.» Des frappes nucléaires préventives pourraient également être employées pour détruire un arsenal d'armes biologiques. La suite sur Réseau.Voltaire

 

Nouveau déploiement dans le monde d'armes nucléaires

Cette doctrine permettrait aussi au Pentagone de déployer des armes nucléaires dans des endroits du monde où leur utilisation dans l'avenir serait très probable.
Les grandes puissances, USA en tête, veulent interdire à l'Iran ce dont ils se permettent même d'utiliser !!! De quel droit eux-seuls pourraient-ils détenir des armes de destruction massive ?
L'administration Bush laisse Israël détenir entre 200 et 400 têtes nucléaires et thermonucléaires (L'ingénieur israélien, Mordechaï Vanunu, a passé près de dix-huit années en prison, en Israël, pour l'avoir révélé à la Presse) mais les refuse à l'Iran !

Les activités pour le nucléaire sont maintenues en Iran qui reste ferme sur ses positions. Les grandes puissances manquent totalement d'autorité tant qu'ils ne donnent pas l'exemple en désarmant unilatéralement, et en démantelant leurs armes nucléaires.

 
 
Une interface créée par :