Retour Nouvelles cliquez Alertes Suite Contact
Accueil Liens Galerie Aide Dossiers Archive Documents Réformes
     

CHARTE DES DEVOIRS
QUI INCOMBENT AUX ELUS ET AUX MINISTRES

En démocratie le peuple est souverain,
il y a séparation des pouvoirs entre le législatif et l'exécutif.

barre

Les élus de la République doivent se soumettre à cette Charte.

- Le suffrage universel s'applique pour l'élection des députés du peuple qui forment l'Assemblée nationale. Il faut une représentation proportionnelle de tous les partis ou tendances pour permettre un débat ouvert à toutes les idées. A cette fin, il faut supprimer le second tour aux élections, lequel prétent donner une majorité au gagnant alors qu'il en est loin en réalité.

- Les promesses électorales doivent être précises, les programmes doivent être clairs, et la parole doit être tenue après l'élection. L'Assemblée doit désigner les ministres à la tête de l'Administration (exécutif) parmi les haut fonctionnaires.

- Le Parlement (pouvoir législatif) transmet, après débat, les lois et décisions prises à la majorité à l'Administration (pouvoir exécutif) pour les faire exécuter. L'ensemble constitue un gouvernement dans une République. Il faut supprimer le Sénat, il nous coûte cher et il est en trop, c'est évident !

- La Constitution de la République ne peut être révisée que par la volonté du peuple. Mais comme il y a séparation des pouvoirs, il n'y a pas lieu d'élire un chef d'Etat. Il faut seulement des ministres au sommet de l'administration, le premier Ministre pour présider. Celui-ci et les autres Ministres pouvant représenter la France à l'étranger en tant que commissionnaires de l'Assemblée parlementaire dans les affaires étrangères les concernant particulièrement.

- Les services de police ne sont pas plus à la disposition du pouvoir éxécutif (Administration) que du pouvoir législatif (Parlement) mais judicieusement répartis et toute question à propos de l'armée doit être débattue d'abord au Parlement.

- La magistrature doit être indépendante du pouvoir afin de rendre justice librement et dignement.

- Tous les comptes publics doivent être présentés à la Cour des Comptes pour être vérifiés. Les ministres responsables d'abus ou de détournements doivent être sanctionnés par leur éviction. Procédure sans appel.

- Chaque budget doit être débattu séparément et en détail (un budget pour chaque ministère, en fonction des objectifs définis) et le budget global annuel doit être équilibré.

 - Tout ce qui concerne l'Etat, c'est-à-dire les Administrés, doit être transparent : négociations, tractations et pourparlers. Les conciliabules secrets sont interdits. Les tractations secrètes ne sont pas tolérées. Chaque élu, chaque ministre, comme tout fonctionnaire, policier ou secrétaire d'Etat, est tenu par des devoirs :

  •  respecter l'esprit de la Constitution et obéir aux lois.

  •  respecter les droits de l'homme et du citoyen décrits en 1789 (et ceux de la déclaration universelle des droits de l'homme),

  •  rendre des comptes, répondre de ses décisions.

  •  tenir parole, et s'abstenir de la "langue de bois".

  •  être honnête, probe, parler sans détour ni mensonge, déclarer loyalement tous ses revenus.

barre

Note. Le second tour a été institué pour établir artificiellement une majorité aux élections présidentielles.
- Si l'on veut la proportionnelle, c'est à dire une représentation proportionnelle aux résultats des votes, il faut supprimer ce second tour, et demander au chef d'Etat de choisir ses ministres en respectant toutes les tendances... ce qui semble difficile d'obtenir, avec le statut actuel de président-monarque.
- Le régime actuel des partis réduit les partis minoritaires à de la figuration, et aboutit à une confrontation entre les deux partis majoritaires. Cela ne permet pas la représentation proportionnelle des partis pour s'exprimer. Les deux principaux partis n'ont pas intérêt que cela change, raison de l'échec de ceux qui veulent "la proportionnelle". Le débat est fortement dominé par le parti de la majorité présidentielle, et les lois souvent impopulaires passent comme une lettre à la poste... Curieuse démocratie !

P.S. Une Déclaration des devoirs de l'association rosicrucienne AMORC est en libre téléchargement

 
 
Une interface créée par :